vaccins restrictions

Double peine à venir pour les humains vaccinés ?

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Alors que les rapports sortent par le biais de pleins de pays sur les effets indésirables graves des vaccins, comme par exemple au Royaume-Uni ou le nombre de fausses couches a explosé (l’Agence de réglementation MHRA Medicines and Healthcare, daté du 9 décembre 2020 au 7 mars 2021, révèle une énorme augmentation de 366% du taux de fausses couches depuis les injections).

Ou encore selon le Dr Louis Fouché,
• Il existe 400 fois plus de morts suspectes après vaccination par le vaccin Moderna
qu’après vaccination par le vaccin de la grippe.
• Le risque de mort soudaine est 20 à 60 fois plus élevé après vaccination contre la
Covid-19 en comparaison à la vaccination contre la grippe.

Depuis l’arrivée des vaccins Covid, une douzaine d’états américains ainsi que le Royaume Uni sont en train de laisser tomber le projet passeport vaccinal (pourtant la raison de la plupart des vaccinations).

Et les compagnies aériennes sont de plus en plus apeurées à l’idée d’accueillir des gens vaccinés à bord des vols longs courriers, car les études démontreraient que le risque de thromboses et d’accidents cardio-vasculaires post-vaccination sont plus élevés en altitude. C’est un sujet qui devient de plus en plus discuté au sein même des compagnies aériennes.

La direction que prend notre monde est extrêmement incertaines. D’un coté, les gens veulent-ils vraiment se poser des questions sur le bien fondé de ce que nous vivons comme restrictions & nouvelles normes depuis 1 an et demi ? Parce que quand je parle avec des gens vaccinés ou qui prévoient de le faire, plus de 90% d’entre eux ne se savent pas ce qu’on leur injecte et ne se renseignent pas sur la technologie nouvelle implémentée dans les vaccins Pfizer/Moderna.

Ils le font sans se poser de questions, justifiant le désir de retrouver leur liberté de déplacement qui est pourtant un droit naturel et inaliénable qu’aucune entité comme un gouvernement ne peut supprimer sous condition.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire