Alimentation: 2 ingrédients criminels que l’industrie se garde de dévoiler.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Photo de Horizon Content sur Pexels.com

On dit que l’un des plus gros problème de notre génération est l’introduction de sucre transformé dans la quasi totalité des produits alimentaires. Sa pire version actuelle, c’est le sirop de maïs riche en fructose que l’on trouve partout (fast foods, ect…) Ce poison est responsable de multiples maladies cardio-vasculaires et favorise le cancer. Au tout début du XIXè siècle le sucre était issu de la canne à sucre, produit naturel et plutôt inoffensif (en quantité raisonnable) dans ce cas à l’époque, mais onéreux au point d’être accessible seulement pour la classe riche.

Il faut savoir qu’en France au début du XIXe siècle, ont consommait chaque année 0,8 kg de sucre par habitant. Mais quelques années après on découvrit que la betterave également pouvait fournir par transformation chimique, du sucre blanc. Ce qui a eu pour cause de faire baisser drastiquement le prix, Jusqu’à ce que cet ingrédient entre dans la culture alimentaire au point qu’en 1940 un français consommait environ 40 kg de sucre raffiné, pour re-baisser un petit peu dans les années 2000. Le sucre transformé est très nocif et présent dans la grande majorité des produits de grande distribution !

Le second ingrédient créé par l’homme est arrivé environ en 1870, C’est la farine blanche de céréales. Ayant perdu tous ses acides gras essentiels, ses protéines et ses vitamines par la découverte du Moulin à cylindre Permettant de retirer le son du blé, là où sont tous les nutriments. Cette invention est également à l’origine de multiples maladies que l’on connaît actuellement telles que le diabète et les maladies cardio-vasculaires En plus de la perte nutritionnelle. Entre-temps sont arrivés les pesticides et de multiples modifications génétiques sur le blé qui ont eu pour effet d’accentuer la nocivité de la farine blanche.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.