les francais ont des metaux lourds

Étude : tous les habitants de France ont des traces de métaux lourds dans leur corps

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Note Flo : Pour une santé au top mais aussi pour préparer le cataclysme solaire (micronova) à venir, il est extrêmement important de désintoxiquer notre corps des métaux afin de ne pas réagir à l’augmentation du plasma solaire qui se déverse sur notre planète. La combustion spontanée est très possible lors d’un éclair solaire en raison de l’accumulation de différents métaux dans notre corps.

Je recommande des légumes comme le céleri, la coriandre, le chou frisé, etc. pour détoxifier notre corps. Un régime végétarien est également très utile pour la désintoxication et un nettoyage plus général.

Selon une étude de l’organisme français de santé publique Santé publique France (PHF), tous les habitants de France ont des traces de métaux lourds et nocifs tels que l’arsenic, le chrome ou le cuivre dans leur corps. Les scientifiques prédisent que la concentration de ces substances dans le corps humain deviendra de plus en plus dangereuse.

Tous les 7 ans environ, l’étude Esteban (étude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition) permet de recueillir, sur le long terme, des données précieuses pour développer une vision plus globale de la santé, qui associe environnement, alimentation, nutrition, activité physique et maladies chroniques en France.

Une étude menée par Esteban a identifié des éléments nocifs chez les Français, dont les enfants. Arsenic, cadmium, mercure, chrome, nickel – la liste complète des métaux lourds est de 27 unités, et cela inquiète, déclarent les média français dont la chaîne de télévision française LCI. L’étude a porté sur un large panel représentatif de 1 104 enfants et 2 503 adultes, entre avril 2014 et mars 2016. Géographiquement, les sujets ont été testés dans tout le pays, et triés en fonction du type de lieu de vie.

Dans le même temps, la concentration de métaux lourds dans le corps des Français est en constante augmentation, atteignant des niveaux dépassant souvent ceux observés dans d’autres pays européens et en Amérique du Nord. Après deux ans de travaux des chercheurs d’Esteban, il a été possible pour la première fois permis d’exposer au niveau national un large éventail de métaux nocifs sur les enfants et pas que sur les adultes. Les chercheurs ont noté que la contamination semble être universelle car les résultats concernent « tous les adultes et les enfants concernés » en France et ils ont permis de découvrir que, selon la substance, 97 à 100% des métaux lourds ont été trouvés dans l’organisme. La plupart des métaux identifiés peuvent entraîner des maladies chroniques, l’immunodéficience et même le cancer.

Le fait que les niveaux de contamination par les métaux dans le corps augmentent, à l’exception du nickel et du mercure, est encore plus préoccupant pour les scientifiques. La concentration en arsenic, cadmium et chrome dans l’organisme des adultes français a augmenté depuis la précédente étude en 2006-2007. Pire, ces chiffres dépassent les directives fixées par les autorités sanitaires. Cela est particulièrement vrai pour l’arsenic, le mercure et le plomb. Le cadmium est d’autant plus critique que près de 50% des adultes français dépassent les directives de l’ANSES.

Le cadmium est classé cancérigène pour l’homme depuis 2012 par le Centre international de Recherche sur le Cancer et toxique pour la reproduction selon la réglementation européenne et ne doit pas être pris à la légère. Selon les scientifiques, il a un effet toxique sur les reins, le squelette, le système respiratoire. Bien que présente à l’état naturel, la santé publique en France est avant tout concernée par sa présence dans les produits agricoles. Le cadmium est l’un des principaux composants des roches phosphatées qui sont activement utilisées pour la production d’engrais phosphatés dont l’un des principaux consommateurs reste la France, indique l’étude Esteban.

Les scientifiques ont découvert que la principale source d’ingestion de cadmium pour les enfants en France sont, paradoxalement, les céréales du petit-déjeuner. Plus largement, l’alimentation « affecte [et notamment les poissons et fruits de mer] la concentration en arsenic, cadmium, chrome et mercure ». Ils avertissent sur les dangers du tabagisme, même passif.

Enfin, l’étude révèle que les niveaux d’imprégnation sont régulièrement plus élevés en France que dans d’autres pays. À l’exception du nickel et du cuivre, les niveaux mesurés pour les adultes et les enfants sont « plus élevés » dans l’Hexagone que « dans la plupart des pays étrangers » analysés (Europe et Amérique du Nord). Les niveaux moyens de Cadmium sont, par exemple, deux fois plus élevées en France que ceux de nos voisins.

source : https://www.observateurcontinental.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.