La rétro-ingénierie de vaisseaux spatiaux ET’s par l’Amérique

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Si les projets noirs ont maîtrisé le contrôle de la gravité dans les années 1940/50, qu’ont-ils pu construire depuis lors ? Pour y répondre, vous devrez élargir considérablement votre réflexion.

Nous sommes à la veille d’un rapport officiel remis par la communauté du renseignement au Sénat américain, reconnaissant la réalité des phénomènes aériens non identifiés (PAN/OVNI) comme une menace inconnue pour la sécurité nationale. L’État profond utilisera tous ses atouts politiques et médiatiques pour perpétuer un mensonge majeur sur l’origine de ces engins et la menace qu’ils représentent. En fait, de nombreux membres de la communauté du renseignement savent que la plupart des PANs/OVNISs observés au-dessus des Etats-Unis et dans le monde entier sont des vaisseaux spatiaux extraterrestres de rétro-ingénierie.

Dans l’immédiat après-guerre, des documents ayant fait l’objet d’une fuite révèlent que l’armée américaine s’est lancée dans un ambitieux programme de recherche et de développement visant à désosser des vaisseaux spatiaux récupérés. Les laboratoires militaires, les groupes de réflexion financés par le gouvernement, les groupes de conseil scientifique et les grandes entreprises aérospatiales ont collaboré pour tenter de comprendre les technologies extraterrestres hautement avancées, mais leurs efforts combinés n’ont permis que des progrès limités. En effet, la plupart des vaisseaux récupérés étaient des chevaux de Troie, dans la mesure où les technologies étaient trop avancées pour la communauté scientifique terrestre, ce qui a incité les décideurs américains à rechercher une aide extraterrestre.

Crash Roswell

Les percées technologiques n’ont eu lieu qu’avec l’aide de scientifiques allemands amenés aux États-Unis dans le cadre de l’opération Paperclip et liés à une colonie allemande dissidente en Antarctique, et avec des entités extraterrestres trouvées sur les sites d’écrasement et prêtes à apporter leur aide. Il semblait y avoir deux factions extraterrestres distinctes prêtes à partager leurs secrets technologiques avec l’armée américaine.

Grand gris
Draco reptilien

Finalement, plusieurs accords ont été conclus sous l’administration Eisenhower, rendant possible la rétro-ingénierie, et de grandes entreprises aérospatiales ont été engagées pour des projets qui ont reçu la plus haute classification de sécurité possible. Ces efforts secrets de rétro-ingénierie ont conduit au développement de technologies avancées utilisées dans de nombreux programmes spatiaux secrets en cours aujourd’hui.

Pendant ce temps, les services de renseignements américains ont lancé une opération de guerre psychologique sophistiquée pour dissimuler ces programmes de rétro-ingénierie, la réalité de la vie extraterrestre et l’existence d’un programme spatial allemand en Antarctique.

Aujourd’hui, nous sommes à la veille d’une initiative de divulgation officielle qui peut être décrite comme une Divulgation limitée conçue pour tromper et induire en erreur le public. Elle dépeindra les OVNIs comme une menace inconnue pour la sécurité nationale, nécessitant des investissements militaires massifs, et suscitera de nouveaux niveaux de peur du public par le biais d’une manipulation médiatique contrôlée.

Projet Blue Beam (fausse invasion alien)

Pour comprendre ce qui se prépare, chacun doit connaître le contexte historique qui éclaire bon nombre des mensonges qui entourent déjà la divulgation. C’est particulièrement le cas lorsqu’il s’agit d’un récit de divulgation émergent qui est susceptible de reconnaître l’existence d’engins extraterrestres récupérés, tout en décrivant les efforts de rétro-ingénierie américains comme historiquement infructueux.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire