Le gouvernement secret de la France

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Photo de Raphael Brasileiro sur Pexels.com

Comme dans tous les pays et en particulier ceux d’une certaine importance, en France aussi il y a des clubs fermés. Des structures occultes ou se décident en coulisse et hors de tout débat démocratique les tournants majeures concernant notre société. Certaines organisations en particulier sont très puissantes et vous ne les connaissez peut-être pas.

1) La fondation Saint-Simon

Fondé en 1982 par l’historien François Furet et dissoute en 1999 car elle avait soi disant accompli sa mission, son but officiel était d’analyser la civilisation actuelle, mais en réalité son rôle a été de détourner la politique sociale et dénaturer de leur mission originelle les partis socialistes européens. Elle avait pour but à la base d’infiltrer la gauche française pour la convertir au libéralisme économique et la soumettre aux règles impitoyables de la mondialisation. On comprend mieux pourquoi les électeurs européens ne savent plus faire la différence entre les programmes de gauche ou de droite. Jusqu’aux années 80, les partis de gauche et leurs idéaux étaient florissants et promis à un bel avenir et depuis, c’est la grande absence de projet tellement leurs programmes sont mort-nés, complètement soumis à la pression mondialiste. Les membres de la fondation étaient de grands patrons de la presse, d’entreprise, des universitaires & politiciens. il y avait environ 600 membres. 100 d’entre eux formaient le coeur de cercle coopté qui se réunissait à huit clos, et 500 autres membre le cercle extérieur, qui se faisaient inviter à l’occasion. La fondation à souvent été critiqué pour être un cercle de pensée unique et très fermée. Néanmoins ses membres ne se sont pas arrêtés là après la dissolution, ils ont intégré une autre organisation aux objectifs encore plus larges et mondialistes, dont le nom est « Le siècle » (nom qui en dit long sur le projet).

2) Le Siècle

Fondé en 1944 par Jean Bérard-Quelin, franc-maçon influent dans le monde de la presse. Aujourd’hui le siècle est la continuité de la Fondation Saint-Simon. C’est un club de réflexion plutôt informel. C’est littéralement le gouvernement secret du pays, le cercle le plus puissant de France et un des plus puissants d’Europe. Ils sont environ 500 membres influents de la classe politique (droite et gauche), de grands cadres et PDG d’entreprises puissantes, des universitaires, ainsi que des journalistes ayant un fort pouvoir d’influence sur l’opinion publique. Ils sont tous choisis par cooptation. Une fois par mois ils se réunissent lors d’un diner à l’automobile club de France (Paris 1er) et débattent. L’ancien programme canal + « les guignols de l’info » les a caricaturé lors d’une émission sous le nom du  »spectre » un gouvernement secret qui dirige la France.

Le processus d’entrée est difficile: il faut être coopté par au moins deux membres dont 1 du conseil d’administration, puis on est placé sur liste d’attente. Une fois la candidature examinée et validée à la majorité on est considéré comme invité pendant au moins 1 an, histoire que les membres « jaugent » le candidat. Plus tard la candidature est de nouveau examinée: soit la personne est cooptée membre, soit elle est remerciée.

Quelques membres du Siècle:

Édouard de Rothschild (banquier et homme d’affaires) 

David Pujadas (journaliste et présentateur télévisé LCI, France 2) 

Martine Aubry (Femme politique socialiste)

Claude Bébéar (ancien PDG d’AXA) 

Dominique Strauss-Kahn (ancien ministre des Finances, Directeur général du FMI) 

Nicolas Sarkozy (sixième président de la Ve République et ancien ministre) 

Nicole Notat (ancienne dirigeante de la CFDT) 

Daniel Bouton (ancien directeur du Budget, Président de la Société générale) 

Jean-Marie Colombani (journaliste, ancien président de Le Monde) 

Antoine Guichard (ancien PDG du Groupe Casino) 

Jean-François Copé (ancien ministre du Budget) 

Michèle Cotta (journaliste, ancienne directrice de France2) 

Teresa Cremisi (Flammarion) 

Rachida Dati (ministre de la Justice) 

Renaud Denoix de Saint Marc (ancien vice-président du Conseil d’État, membre du Conseil constitutionnel) 

Richard Descoings (directeur de l’Institut d’études politiques de Paris) 

Laurent Fabius (ancien premier ministre) 

Jean-Yves Haberer (ancien PDG du Crédit Lyonnais) 

Anne-Marie Idrac (femme politique, ancienne PDG de la SNCF et de la RATP) : vice-présidente de l’association Le Siècle en 2008

Claude Imbert (journaliste Le Point) 

Odile Jacob (éditrice) 

Laurent Joffrin (journaliste et directeur de publication Libération) 

Lionel Jospin (ancien premier ministre) 

Serge July (ancien PDG de Libération) 

Étienne Lacour (secrétaire général du Siècle) 

Corinne Lepage (avocate, ancien ministre de l’Environnement)

Maurice Lévy (PDG de Publicis) 

Christian Noyer (ancien directeur du Trésor, Gouverneur de la Banque de France) 

Michel Pébereau (président de la BNP Paribas) 

Patrick Poivre d’Arvor (journaliste et ancien présentateur télévisé TF1) 

Jean-Pierre Raffarin1(ancien premier ministre)

Louis Schweitzer (ancien président du conseil d’administration de Renault, président de la HALDE) 

Marc Tessier (ancien président de France Télévisions)

L’IFRI: Le CFR Français

« L’Institut Français des relations internationales » est un cercle très puissant avec Le siècle. Son activité est axée vers la politique internationale, la mondialisation et les méthodes de gouvernance. L’IFRI rassemble des personnalités de droite et de gauche, de grands patrons et universitaires. Il tire ses financements des plus grandes entreprises françaises, ainsi que quelques autres européennes ou américaines. La liste est incroyable: Presque tout le CAC 40 y est représenté. La majorité des membres de ces cercles de réflexion connaissent l’idée du nouvel ordre mondial et bon nombre d’entre eux appartiennent à d’autres organisations secrètes occultes de la gouvernance mondiale.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.