Le groupe Bilderberg (Part. 1)

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Le Groupe de Bilderberg a été fondé en 1954 à l’Hôtel Bilderberg, par le Prince Bernhard des Pays-Bas (sympathisant Nazi), co-fondateur du Groupe avec David Rockefeller (On ne le présente plus). Le Groupe de Bilderberg est sans doute le plus puissant des réseaux d’influence. Il rassemble des personnalités de tous les pays d’Europe et d’Amérique du Nord uniquement, leaders de la politique, de l’économie, de la finance, des médias, des responsables de l’armée ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires.

Le Groupe de Bilderberg se réunit une fois par an pendant environ 4 jours. Les réunions ont lieu chaque année au printemps dans une ville différente, mais toujours dans des châteaux ou des hôtels luxueux, entourés d’un parc ou situés en pleine nature. Les réunions sont protégées par plusieurs centaines de policiers, militaires, et membres des services spéciaux du pays d’accueil. Si la réunion a lieu dans un hôtel, celui-ci est vidé de ses occupants une semaine avant l’arrivée des Bilderbergers. Les discussions se tiennent à huis-clos. Ils sont choisis uniquement par cooptation.

Bilderberg est organisé en 3 cercles concentriques


Le « cercle extérieur » est assez large et comprend 80% des participants aux réunions. Les membres de ce cercle ne connaissent qu’une partie des stratégies et des buts réels de l’organisation. Ce cercle est très souvent renouvelé et c’est là qu’on y incorpore et qu’on y choisit les futures exécutants de l’élite mondiale (Macron y a été en 2014, Édouard Philippe en 2016…)


Le deuxième cercle, beaucoup plus fermé, est le Steering Committee (Comité de Direction). Il est constitué d’environ 35 membres. Ils connaissent à 90% les objectifs et stratégies de la gouvernance mondiale. Les membres américains sont également membres du CFR.


Le cercle le plus central est le Bilderberg Advisory Committee (Comité consultatif). Il comprend une dizaine de membres, les seuls à connaître intégralement les stratégies et les buts réels de l’organisation. On peut citer parmi eux Etienne Davignon, belge et président du Bilderberg.

À cet évènement on décide de la marche à suivre dans le monde

Le Groupe de Bilderberg est un véritable gouvernement mondial occulte. Au cours de ses réunions, des décisions stratégiques essentielles y sont prises, hors des institutions démocratiques où ces débats devraient normalement avoir lieu. Les orientations stratégiques décidées par le Groupe de Bilderberg peuvent concerner le début d’une guerre, l’initiation d’une crise économique ou au contraire d’une phase de croissance, les fluctuations monétaires ou boursières majeures, les alternances politiques dans les « démocraties », les politiques sociales, ou encore la gestion démographique de la planète. Ces orientations conditionnent ensuite les décisions des institutions subalternes comme le G8 ou les gouvernements. Les membres du Groupe de Bilderberg s’appellent eux-mêmes les « Bilderbergers ». 

Rien ne doit filtrer des discussions. Il est interdit de prendre des notes ou de faire des déclarations à la presse. Mais quelques photographes arrivent parfois à prendre des photos à l’extérieur, au moment de l’arrivée des invités.

Nous vous recommandons: Christian Rouas: « L’emprise du mondialisme »

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

2 commentaires

  1. […] avons abordé le sujet du Groupe Bilderberg avec une partie 1 et une partie 2, le Bilderberg étant l’autre structure occulte de la gouvernance mondiale […]

  2. […] cette élite hétérogène sur certains points de vue a entre elle des intérêts communs, donc les arrangements se réalisent à l’abri de tout débat démocratique évidemment, et ce depuis […]

Laisser un commentaire